Bien se préparer pour un beau voyage en République Dominicaine



La République Dominicaine est un pays charmant qui partage un de ses frontières avec Haïti. C’est un pays plein de charme et particulièrement accueillant, mais qui exige le respect de quelques formalités administratives avant d’y entrer. En voici les détails.

Les formalités à considérer pour se rendre en République Dominicaine

Si vous êtes un résident d’un des pays de l’Union Européenne, vous n’aurez pas besoin de visa pour vous rendre en République Dominicaine. Cependant, il faudra prévoir un passeport valide et une carte de tourisme. Pour les ressortissants français mineurs, accompagnés de leurs parents, ces derniers n’ont besoin que d’une carte d’identité. S’ils ne sont pas accompagnés, ils doivent fournir une autorisation de sortie signée par les parents. Concernant la carte touristique, elle est a acheté dès que vous passez la douane de la République Dominicaine. Cette dernière vous coutera environ 10 dollars et s’appelle sur les lieux, tarjeta de turismo. La carte est à acheter en espèce. Il sera donc, nécessaire que vous convertissiez vos euros en dollars, dès votre départ de France. Pour ce qui est du billet d’avion, il est préférable d’en réserver à l’avance. Il sera aussi nécessaire de comparer les prix selon les saisons, étant donné que des taxes sont appliquées à la valeur du billet. Ce qui peut faire différencier les prix sur le marché. Ensuite, quelques semaines avant votre départ, prévoyez également de vous faire vacciner contre l’hépatite A et l’hépatite B, mais aussi, contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite. Quant à la bonne saison pour s’y rendre, mieux vaut entre le mois de décembre et avril si vous voulez voyager dans le sud du pays, et entre juin et septembre si vous préférez la partie nord de la république. Et enfin, vous devez aussi savoir qu’avant de quitter le territoire de la République Dominicaine, on vous taxera de 20 dollars si votre séjour a fait moins de 30 jours. Si c’est plus, la taxe sera de 50 dollars. Toutefois, il est aussi possible que la taxe soit déjà comprise dans le prix de votre billet d’avion. De ce fait, il faut faire gaffe si vous avez prix un billet à moindre cout, car il est possible qu’on vous taxe au retour.

Les types d’hébergement disponibles sur les lieux

Comme la plupart des îles et des archipels de l’océan Atlantique, il est prohibé de camper en pleine ville et en pleine nature. Et cela, à l’exception de la Semaine Sainte où on peut camper au bord des plages étant donné que les logements à louer sont généralement, bondés en cette période. Si vous visitez le pays sur une période autre que la Semaine Sainte, il est possible de louer des chambres chez des particuliers. Il faudra juste, réserver à l’avance chez des sites internet spécialisés dans ce type d’offre. Concernant ce type d’hébergement, il est possible que vous tombiez sur une qualité de logement particulièrement rudimentaire avec des chambres sans toilettes ni douche intérieure. Mais il est aussi possible que vous soyez accueilli par un cadre haut de gamme avec tout le confort des maisons modernes. Le choix va alors, dépendre de votre budget. On peut aussi choisir de se loger dans des hôtels. Là aussi, on peut avoir des établissements haut de gamme ou des hôtels miteux pour pas chers. Mais si vous êtes en famille, il est préférable de choisir les auberges de jeunesse qui offrent un meilleur confort que les petits hôtels, et qui peuvent aussi être moins chers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *